Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse  1 - NUMISMATIQUE - MONNAIES - COINS


- Numismatique Romaine -
CARACALLA (188-217)
Un Empereur Romain à un tournant de l'Histoire...


 

1- CARACALLA : son enfance (188/211)

Empereur Romain de 211 à 217, a toujours eu la réputation de monstre, de fou sanguinaire, de bête féroce, comme avant lui, Caligula, Néron ou Commode ont été qualifiés de fous, délirants ou débauchés. Les historiens actuels reviennent sur ces jugements hâtifs et préfèrent comprendre et expliquer leur comportement. On reconnaît maintenant que Caracalla généralement présenté comme un mégalomane complexé et perverti, accusé d’un règne économiquement désastreux, a pourtant fait face comme devait le faire un Empereur.

Marguerite Yourcenar, devant les portraits de Caracalla, note que les traits reflètent une « face de soudard ». En fait, c’est volontairement que l’Empereur se donnait un air farouche, pour que cet aspect le fasse assimiler à Mars(1) exprimant la colère contre les ennemis de l’Empire.

Sesterce : Caracalla (211/218)

Le père de Caracalla, SEPTIME SEVERE (Empereur de 193 à 211), était Africain de Tripolitaine(2) et militaire. Il inaugura la dynastie des SEVERES en 193 et rétablit l’Empire qui sombrait dans l’anarchie après un siècle d’or, le siècle des ANTONINS. Pour cela, un mois après sa reconnaissance comme Empereur par le Sénat, il dut quitter Rome pour aller pacifier l’Orient. Cette guerre devait durer trois ans. Il ne revint à Rome qu’en 196.

Sesterce : Septime Sévère (193/211)
Revers : L'Empereur à cheval en habit militaire

Septime Sévère épousa en 187 JULIA DOMNA âgée de 29 ans; elle était Syrienne, et de surcroît fille du grand prêtre du Baal(3) d’Emèse. Elle n’était pas particulièrement belle, mais intelligente, cultivée, et s’occupa toujours de la gestion de l’Empire, que ce soit durant le règne de son époux ou celui de son fils en guerre durant cinq ans.

Avec les princesses Syriennes, Julia Domna et ses sœurs, les mœurs orientales et les cultes syriens s’imposèrent définitivement, et l’on pouvait dire que "l’Oronte(4) se déversait dans le Tibre(5)".

Bronze colonial : Temple d'Emèse (Syrie)
contenant la pierre sacrée (météorite
tombée du ciel) représentant Baal

Denier : Julia Domna (158/211)
Epouse de Septime Sévère,
mère de Caracalla et de Geta

Caracalla est né le 24 avril 188 à Lugdunum(6) où son père était Propréteur (7). L’aîné des deux enfants du couple, fut nommé Bassianus du nom du grand-père maternel. Le nom de Caracalla n’est qu’un sobriquet tiré du nom du manteau gaulois dont l’Empereur plus tard aimait à se couvrir. Le puîné fut Geta, né en 189, du nom de son grand-père paternel.

Caracalla avait 5 ans lorsque son père devint Empereur en 193. A son retour de la guerre en Orient en 196, Septime Sévère associa son fils au pouvoir et le nomma César(8) : il avait 8 ans, et son père lui donna le nom de Marcus Aurelius Antoninus.

Dès l’enfance, Caracalla était conscient de la force de son pouvoir. En 197, Septime Sévère repartit pour une deuxième guerre contre les Parthes en Orient, emmenant une partie des Prétoriens(9) et sa famille. La campagne devait durer cinq ans, jusqu’en 202. En 198, après la victoire de Ctésiphon(10), il nomma son fils Caracalla Auguste(11) et Geta César.

- Sesterce -
Caracalla "César" (8 ans)

- Sesterce -
Caracalla "Auguste" (10 ans)

En 202, à son retour à Rome, Caracalla fut désigné Consul(12) avec son père. Il avait alors 14 ans, et il fut marié à PLAUTILLA, la fille de Plautanius, Préfet du Prétoire(13), Lybien comme Septime Sévère. Plautilla venait d’être nubile (la nubilité était fixée à 12 ans pour les filles à Rome).

Les monnaies la montrent avec le visage enfantin d’une très jeune fille. Caracalla fut fort insatisfait de cette alliance. Il ne pouvait souffrir ni son beau-père, ni sa femme. Trois ans plus tard, en 205, il fit exécuter Plautanius et exiler Plautilla dans l’île de Lipari(14), où il la fit assassiner en 212.

          

- Deniers -
Mariage de Caracalla et Plautilla

En 204 furent célébrer les jeux séculaires(15) : ils avaient lieu toutes les trois générations. Les derniers furent donnés en 88 sous Domitien. Pour ces huitièmes jeux, les festivités furent grandioses.

En 208, Septime Sévère partit en campagne en Bretagne(16), emmenant ses deux fils. Il devait y faire une guerre difficile, faite de petites opérations. En 210, il prit le titre de Britannicus Maximus, mais il ne revint pas de cette campagne et mourut à 65 ans à Eboricum(17) en février 211.

As sur lequel Septime Sévère est qualifié de Britannicus
Revers : Victoire ailée

- Aureus -
Septime Sévère et Caracalla
Célébration des Jeux Séculaires

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(1)Mars :dieu de la Guerre

(2)Tripolitaine :région située en Libye

(3)Baal d’Emèse :dieu solaire de la ville d’Emèse en Syrie

(4Oronte :fleuve de Syrie

(5)Tibre :fleuve d’Italie

(6)Lugdunum :ville de Lyon

(7)Propréteur :nom donné au Préteur(18) romain sortant de charge, il recevait alors le gouvernement d’une province

(8)Césartitre honorifique donné aux successeurs de l’Empereur Jules César

(9)Prétoriens :soldats appartenant à la garde personnelle du Préteur, puis de l’Empereur

(10)Ctésiphon :ville de Mésopotamie

(11)Auguste :titre honorifique donné aux empereurs, ce titre était plus important que celui de César, car il contenait une dimension supplémentaire : le sacré

(12)Consul :titre donné par le Sénat romain aux personnes qui partageaient le pouvoir suprême

(13)Préfet du Prétoire :commandant de la Garde Prétorienne

(14)Lipari:île Italienne de la Méditerranée située dans la mer Tyrrhénienne

(15)Jeux séculaires :suivant la prédiction contenue dans le livre des Sibylles, ces jeux devaient être célébrés selon un rite quasi-religieux, car tant qu’il le serait, l’empire romain se maintiendrait dans toute sa gloire

(16)Bretagne :Angleterre

(17)Eboricum :ville de York

(18)Préteur :magistrat judiciaire qui avait le pouvoir de faire exécuter et interpréter la loi

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Copyright : JR & JLB - COLLECTIONNEURS - Tous droits réservés (textes et photos)


(début de l'article)
1- Caracalla : son enfance (188/211)
2- Caracalla : l'Empereur (211/217)
(fin de l'article)


Ce bref aperçu historique vous a intéressé, vous avez besoin de compléments d'informations, vous avez des remarques à faire, des compléments à ajouter, alors n'hésitez pas à nous contacter : contact@multicollec.net


Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse


Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse
Liste des mots clés les plus demandés pour la numismatique : numismatique, billet français, monnaie ancienne, billet français, numismatique ancienne, monnaie Napoléon, billet de collection, numismatique site du collectionneur, billet de banque, billets étranger, les billets de banque, billets de banque français, collection numismatique monnaie, numismatique billet, monnaie collection, monnaie collectionneur, monnaie antique, monnaie gauloise, monnaie royale, collection monnaie Louis XV, collection monnaie Louis XVI, collection monnaie or, collection monnaie argent, collection monnaie bronze, collection monnaie cuivre, collection monnaie celtique, collection monnaie Savoie, collection monnaie Genève