Le Site du Collectionneur - collection monnaie - billet - banknote - paper money - coin - collection billet - collection numismatique  4 - LA SAVOIE - DOCUMENTS - HISTOIRE


- Documents de Savoie -
Les évènements de 1848 à CHAMBERY

- Journal de Jean-Baptiste Vernaz
avocat au Sénat de Savoie -


- 1 -
du 26 février au 4 mars 1848


Le texte qui suit provient d'une archive qui était proposée à la vente il y a peu de temps sur internet et que je viens de céder au Musée de Faverges.

Cette archive inédite concerne les évènements de 1848 qui se déroulèrent du 26 février au 19 avril à Chambéry. Les évènements sont narrés par Mr Jean-Baptiste Vernaz avocat au Sénat de Savoie depuis 1837.

Le 23 février 1848, suite à un mouvement populaire à Paris, la royauté est abolit. Elle est remplacée dès le 24 février par un gouvernement provisoire. Le 25 février la république est proclamée à Paris. Le tremblement de terre politique succédant à cette révolution transmets ses ondes de choc jusqu'à Chambéry.

Ce sont ces évènement que nous racontent Mr Jean-Baptiste Vernaz.


du 26 février au 4 mars

La nouvelle de la proclamation de la République à Paris est arrivée à Chambéry le samedi 26 février vers deux heures de l’après-midi. Elle a été apportée de Grenoble par Mr Decoux. Je suis allé avec lui et Mr Granthorau et Viviand l’annoncer au Gouverneur qui n’en savait rien. Nous avons été bien reçus et immédiatement le Gouverneur a expédié une estafette à Turin, où elle est arrivée le 27 au milieu de la fête qui avait lieu en cette ville.

La nouvelle de la République en France a jeté une grande torpeur parmi les habitants de Chambéry. La population a de suite occupé les rues, mais on aurait dit que c’était à la suite d’un désastre. Les conversations se faisaient la tête baissée et à demi voix. Les républicains s’il y en avait à Chambéry ne se sont pas montrés. J’ai seulement remarqué Gottelaud et Pallatin tous deux procureurs et Félix Genin négociant qui manifestaient de la joie. Je la crois sincère chez Gottelaud parce qu’elle part d’une honnête conviction. Quant à moi j’étais profondément triste. L’avenir me semblait gros d’orages. Je hais le despotisme, je crains la république.

Dans les jours suivants j’ai vu se créer peu à peu quelques républicains. Parent fils commence à paraître. Le café constitutionnel semble vouloir prendre la direction des affaires avec Parent fils en tête et Bourbon pour conseil.

Le café de l’Union nationale laisse faire, il était plus constitutionnel que républicain. Il est même constitutionnel de bon ton, à la louis Philippe, ne donnant des poignées de mains que pour s’élever. Au reste j’avais pressenti que l’empire de ce café tomberait dès que j’avais vu Lacoste y venir et s’y installer en maître, et en despote avec des paroles ultra-libérales. Les hommes de cette espèce fatiguent bien vite. La raison calme reprendra le dessus. Lorsqu’il y en aura besoin, le café de l’Union nationale se retrouvera encore. J’ai foi en lui quoique j’y voie beaucoup d’ambitieux ; mais au moins ce sont des ambitieux polis. C’est mon café.

Aux patrouilles que Lacoste organisait et commandait, le conseil de ville a substitué des patrouilles régulières composées de citoyens de chaque quartier, au nombre de 60 les jours ordinaires et de 120 les jours extraordinaires. Tout citoyen est invité par son dizenier de quartier à en faire partie. Il n’y a aucune obligation.

J’avais refusé de faire partie des patrouilles Lacoste. Je me suis rendu à l’invitation de la ville. Je me suis promené dans les rues de Chambéry dans la nuit du 3 au 4 mars. J’étais avec Girod dit Montfalcon, Piaget avocat, Ponnet procureur et Anselme fils mon voisin. Nous avons choisi Anselme pour notre caporal. Nous n’avons rien vu et rien fait. Nous avons pris un verre de punch au café du Théâtre sur l’invitation de Girod. En passant devant les Jésuites, celui-ci, Girod, m’a témoigné peu les aimer et espérer les voir bientôt partir. Quant à moi mon esprit ballote quand on me parle des Jésuites. J’ai été élevé par eux. Je n’avais point en général à m’en plaindre. Je n’ai aucun fait à leur reprocher cependant je suis allé en pension chez eux jeune, sans expérience et d’une timidité extrême. J’aurais pu donc subir facilement toute espèce d’influence. Maintenant je vois d’un autre côté que le monde entier aboie contre eux. Je n’ai pas la force de prendre une opinion.

En rentrant à l’hôtel de ville j’ai bu un demi verre de vin blanc de fraternisation. Girod est allé plus loin que moi. Il a fait une partie de piquet, qu’il m’a paru peu connaître, et voir finir avec plaisir quoique perdant.

Il y avait aussi Savoiroux l’aîné qui s’est offert à attendre pour son quartier jusqu’à deux heures. Il est bon ; s’il y avait de la politique de popularité dans cette complaisance, il y en avait peu.

Quant à moi, je suis allé me coucher à minuit et demi avec Girod et Anselme.

On avait divisé les quartiers en deux sections pour faire la patrouille. La première jusqu’à minuit et l’autre jusqu’à deux heures. J’avais tiré au sort et je m’étais trouvé de la première. Quelques hommes seulement sont restés pour garder le poste comme Savoiroux.

J’ai vu pendant que j’étais au poste un singulier tour de charlatanisme d’esprit. Un nommé Ferraris rédacteur d’une petite feuille, l’Abeille savoisienne, s’est mis à écrire une charge en forme de rapport. Il vous a fait comme improvisé un calembour sur le mot que la patrouille avait parcouru la ville en tous sens (en tournant). Ce calembour était déjà dans l’Abeille imprimée dans l’après-midi. Il a eu deux fois les honneurs de l’improvisation.

 


(début du texte)
1-  du 26 février au 4 mars
2-  du 5 mars au 7 mars
3-  du 8 mars au 10 mars
4-  du 11 mars au 13 mars
5-  du 14 mars au 16 mars
6-  du 17 mars au 19 mars
7-  du 20 mars au 22 mars
8-  du 23 mars au 25 mars
9-  du 26 mars au 28 mars
10-  du 29 mars au 31 mars
11-  du 1 avril au 3 avril
12-  du 4 au 6 avril
13-  du 7 au 9 avril
14-  du 10 au 12 avril
15-  du 13 au 15 avril
16-  du 16 au 18 avril
17-  le 19 avril et le 16 mai
(fin du texte)


Le Site du Collectionneur - collection monnaie - billet - banknote - paper money - coin - collection billet - collection numismatique


Ce bref aperçu historique vous a intéressé, vous avez besoin de compléments d'informations, vous avez des remarques à faire, des compléments à ajouter, alors n'hésitez pas à nous contacter : contact@multicollec.net


© Copyright :
JLB - COLLECTIONNEUR - Tous droits réservés (textes et photos)


Le spécialiste des billets de banque - http://www.alpes-collections.com

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse
Liste des mots clés les plus demandés pour la numismatique : numismatique, billet français, monnaie ancienne, billet français, numismatique ancienne, monnaie Napoléon, billet de collection, numismatique site du collectionneur, billet de banque, billets étranger, les billets de banque, billets de banque français, collection numismatique monnaie, numismatique billet, monnaie collection, monnaie collectionneur, monnaie antique, monnaie gauloise, monnaie royale, collection monnaie Louis XV, collection monnaie Louis XVI, collection monnaie or, collection monnaie argent, collection monnaie bronze, collection monnaie cuivre, collection monnaie celtique, collection monnaie Savoie, collection monnaie Genève