Le Site du Collectionneur - collection monnaie - billet - banknote - paper money - coin - collection billet - collection numismatique - collection billet - collection numismatique  1 - NUMISMATIQUE - MONNAIES - COINS


- Numismatique Gauloise -
Les disques monétaires gaulois
du Massif des Bauges (Savoie)


 

8. Les utilisateurs

De tout ce qui précède, il apparaît bien que les disques monétaires du Massif des Bauges ont participé essentiellement aux monnayages régionaux des Allobroges et aussi aux monnayages de peuples limitrophes situés dans la mouvance éduenne. Leur utilisation potentielle, antérieure à la guerre des Gaules remonte probablement au milieu ou à la fin des années 70 avant J.C. Si, comme il est concevable, les disques monétaires ont pu jouer un rôle actif dans le façonnage des coins monétaires, le procédé que nous avons décrit reste isolé : en l’état de nos connaissances, aucun matériel offrant exactement les mêmes caractéristiques que les disques de Sainte-Reine et se rapportant à des séries gauloises n’a été jusqu’à présent découvert (23).

Se pose enfin la question de savoir entre quelles mains ces disques se trouvaient. D’emblée, la relation du matériel de Sainte-Reine avec un atelier de faux-monnayeurs (24) doit être écartée. Aussi bien ne s’agit-il pas d’un "atelier", mais d’une cache abritant un matériel bien spécifique et de quelques objets similaires perdus alentour. En outre, d’éventuels contrefacteurs soucieux de modéliser des plagiats n’auraient pas pris la peine de se procurer de magnifiques disques monétaires en partie homotypiques là où de simples empreintes de monnaies en circulation auraient suffi.

L’occasion se présente de relativiser, en numismatique gauloise, l’attribution de séries monétaires originales, locales et qui semblent s’écarter de types considérés comme issus d’ateliers virtuels, réputés centraux (25), à des officines de faux-monnayeurs. La confusion entre le "pouvoir central" au sein d’un peuple donné et des "centres d’émissions" impliquant une pluralité d’ateliers est source de nombreux malentendus (26). Il faut bien comprendre que, des origines à l’époque tardive, la monnaie devait être produite en Gaule par des notables ou des communautés restreintes qui en ressentaient le besoin.

Il est vraisemblable que les centres émetteurs, sur les territoires occupés par les peuples gaulois, étaient en nombre et en situation variables au cours des périodes successives de la Tène finale. On peut admettre que si les monnayeurs, dans une même région, s’efforçaient de respecter, en fonction du métal monnayable dont ils disposaient, des normes objectives et de se référer à des thèmes iconographiques communs, les interférences de monnayages de types variés sont évidentes et nombreuses, au point qu’elles rendent souvent problématiques, quelle que soit l’époque considérée, les attributions à tel ou tel peuple historique cité par César. Dans un tel contexte, la frontière n’est pas nette entre de prétendus faussaires et des monnayeurs plus ou moins sédentaires, sitôt que les indices pondéraux et les alois des monnaies qu’ils produisent sont peu ou prou constants.

On sait aussi que des peuples limitrophes et réputés bien distincts offrent pourtant des émissions typologiquement proches, au point que l’on peut parler de monnayages régionaux et interchangeables (27). Plus que des unions ou confédérations politiques, économiques ou militaires, c’est l’intervention d’ateliers itinérants qui rendrait le mieux compte de cette réalité. Bien entendu, de tels ateliers pouvaient soit produire directement les monnaies, soit mettre en mesure les centre émetteurs régionaux et locaux de les produire eux-mêmes. Cette dernière fonction pourrait être envisagée pour les utilisateurs des disques de Sainte-Reine, en l’absence d’éléments précis sur un éventuel contexte archéologique et faute de tout matériel d’accompagnement. Dans notre hypothèse, une équipe itinérante, au nord des pays allobroges, aurait pu procurer ainsi à des centres émetteurs également allobroges des disques monétaires leur permettant de façonner les coins nécessaires à la frappe de monnaie d’argent, dont principalement celles "au cheval galopant". Cette équipe mobile aurait en outre étendu son activité à des centres émetteurs situés plus au nord, dans une zone limitrophe relevant de la mouvance éduenne.

Quels auraient été les commanditaires de cette équipe ? Dans quelle condition et pourquoi la cache de Sainte-Reine fut-elle ménagée ? Le parcours des chemins des cols par des monnayeurs itinérants était-il habituel et fréquent ?

Autant de questions qui restent – et resteront – malheureusement sans réponse. Mais en tout état de cause, il est évident que la découverte des disques monétaires du Massif des Bauges constitue un évènement très important et désormais incontournable pour la communauté scientifique, dans le domaine encore bien incertain de la numismatique gauloise.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(23) - Dans son expertise précitée, G. Aubin signale, entre quelques autres objets incertains ou inaccessibles, trois flans monétiformes imprimés en creux, dont deux portent les légendes ibériennes d’asses de Secaisa (Catalayud, Espagne). Il s’agirait de flans réguliers, de diamètres réduit, dont le champ serait saturé par la gravure.

(24) - C’est l’hypothèse qui semblait prévaloir dans une presse non spécialisée (Sciences et Vie, avril 1996, Patrimoine, DRAC, 1995).

(25) - Rares sont les ateliers monétaires identifiés comme tels et force est de constater qu’aucun d’entre eux n’offre les caractéristiques objectives d’un atelier central pour une période donnée.

(26) - Peut-on dire, par exemple, que l’atelier monétaire identifié par J. Debord dans la fouille de La Villeneuve-Saint-Germain (Aisne) fût l’atelier central des Suessiones, ou qu’un atelier du IIème siècle avant J.C. reconnu depuis peu aux environs de Fécamp (Seine-Maritime) fût celui des Caletes ?

(27) - Pour les monnaies en or, citons par exemple, pour le IIème siècle avant J.C., les séries des hémistatères du groupe de Normandie et aussi des statères à flan large des peuples du Belgium. Dans la première moitié du Ier siècle, citons les monnayages des peuples de la Basse-Seine, les séries dites sancto-pictones sur le littoral atlantique et les émissions largement homotypique, à l’est de la Celtique, des Sequani et des Helvetii.

 


(début de l'étude)
1-  Historiques de la découverte
2-  Les éléments d’analyse
3-  Les empreintes en creux aux types allobroges
4-  Les empreintes en creux aux types de la zone du denier
5-  L'empreinte en relief et les petits fragments
6-  Discussion sur l'usage des disques
7-  Attribution et datation des disques
8-  Les utilisateurs
(fin de l'étude)




Le Site du Collectionneur - collection monnaie - billet - banknote - paper money - coin - collection billet - collection numismatique


Ce bref aperçu numismatique vous a intéressé, vous avez besoin de compléments d'informations, vous avez des remarques à faire, des compléments à ajouter, alors n'hésitez pas à nous contacter : contact@multicollec.net


© Copyright :
Louis-Pol DELESTRÉE & Jean-Luc BUATHIER - Tous droits réservés (textes et photos)
Société d’Études Numismatiques et Archéologiques (www.sena.fr)


Le spécialiste des billets de banque - http://www.alpes-collections.com

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse

Le Site du Collectionneur - collection monnaie - timbre - billet - capsule champagne - muselet - collection diverse
Liste des mots clés les plus demandés pour la numismatique : numismatique, billet français, monnaie ancienne, billet français, numismatique ancienne, monnaie Napoléon, billet de collection, numismatique site du collectionneur, billet de banque, billets étranger, les billets de banque, billets de banque français, collection numismatique monnaie, numismatique billet, monnaie collection, monnaie collectionneur, monnaie antique, monnaie gauloise, monnaie royale, collection monnaie Louis XV, collection monnaie Louis XVI, collection monnaie or, collection monnaie argent, collection monnaie bronze, collection monnaie cuivre, collection monnaie celtique, collection monnaie Savoie, collection monnaie Genève